Assurer son quad : les garanties et les règlementations

Lorsque vous songez à acheter un quad, de nombreuses questions surgissent. Tout d’abord, il faut savoir bien choisir son engin, mais aussi appliquer les bonnes précautions lors d’une première conduite. Les questions administratives doivent être également étudiées pour être en règle envers la loi. Par ailleurs, la question d’assurance n’est jamais omise lorsqu’il s’agit d’un engin motorisé, c’est le cas pour la conduite d’un quad. En général, l’assurance d’un quad est obligatoire, mais les niveaux de garanties sont différents. Étudions de près la souscription d’une assurance quad.

Dans quels cas l’assurance est obligatoire ?

L’assurance est obligatoire à la fois pour les quads homologués et non homologués depuis que la loi sur les véhicules hors route du 2 juin 2009 est sortie. En clair, cela signifie que vous devez assurer votre quad, que vous conduisez sur la voie publique ou sur un terrain privé.

L’assurance « tous risques »

Telle sa dénomination, l’assurance tous risques est une couverture complète qui est largement plus étayée que l’assurance au tiers. Au-delà de la responsabilité civile, l’assurance « tous risques »s’intéresse également à protection du conducteur, les risques liés aux incendies et aux vols. Bien que cette assurance soit facultative, ses garanties additionnelles renforcent la protection du véhicule et celle du propriétaire.

La prime d’assurance : les critères de base

La couverture d’assurance et la prime sont étroitement liées. Plus les garanties sont étendues, plus la prime d’assurance augmente. La compagnie évalue cette prime selon différents critères, à savoir le type, le modèle du véhicule, le motif d’usage ou encore le profil de l’assuré. Autrement dit, une étude plus approfondie sera fait sur chaque nouvelle demande pour déterminer le montant de la prime d’assurance.

Quels dossiers fournir ?

Si vous souhaitez souscrire à une assurance auto, il vous faudra fournir un ensemble de documents à savoir une pièce d’identité, une carte grise, un permis de conduire et un relevé d’information. Un BSR ou un Brevet de sécurité routière peut remplacer un permis de conduire pour les quads limités à 45 km/h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *